Saints Row 3 est sorti sur Switch, et c’est pas brillant

Temps de lecture estimé : 3 minutes.

Je l’attendais pas mal et Saints Row The Third – The Full Package est enfin sorti sur Switch. C’est pour moi le meilleur épisode de la série, et avoir enfin un véritable GTA-like sur la console hybride de Nintendo est une proposition très alléchante… Mais je déconseille pour l’instant l’achat de cette version, et ce pour une bonne et simple raison : Le portage est absolument ignoble.

Après avoir vadrouillé sur le net, lu tests et critiques, j’ai pu lire que le jeu offrait un framerate (taux d’images par seconde) de 30 FPS en mode portable, mais assez chaotique en mode docké. Je n’ai beau avoir joué à cette version du jeu que 5 heures pour l’instant, ce n’est pas du tout l’expérience dont j’ai fait les frais : Le framerate part en vrille assez souvent même en mode docké, et passe assez fréquemment sous la barre des 30, voire 25 FPS, notamment lors des missions de fraude à l’assurance, quand on conduit un engin volant, fait du parachute, ou même simplement quand on prend un peu de vitesse en voiture. La raison de ce framerate asthmatique me semble être le manque d’une résolution adaptative (de plus en plus de jeux — comme Mortal Kombat 11, Wolfenstein 2 etc — adoptent ce mode, qui permet de baisser la résolution à la volée pour préserver les performances). Pour remettre en contexte, le portage très propre de Darksiders sur Switch disposait d’une résolution adaptative et conservait un taux d’images par seconde proche des 60 FPS en mode performance, et de 30 FPS stable en mode graphismes élevés. Saints Row The Third reste, lui, en 720p en portable, et 1080p en docké, et la console ne semble pas apprécier.

Autre gros soucis du portage, en plus des soucis de sons qui coupent purement et simplement quand on tire avec une arme automatique, l’IA semble avoir été charcutée : Les ennemis des Saints restent pour la plupart du temps plantés devant nous, sans bouger, sans tirer, complètement statiques… et le plus souvent avec un otage dont on se fiche éperdument dans les bras, pour faire illusion. C’est assez gênant pendant le jeu, et je me demande si l’IA a réellement été modifiée pour ne pas trop taxer les ressources limitées de la portable de Nintendo, ou s’il s’agit d’un bug. C’est bien trop flagrant… Et absent de la version PC du jeu, datant de 2011, et que j’ai relancée pour l’occasion.

Tant qu’on est dans les problèmes qui ont un impact direct sur le gameplay, notons la disparition de toutes les voitures qui vont dans votre direction dès que vous tournez la camera. Ça peut paraitre tout con, mais ça rend les missions de fraude à l’assurance beaucoup plus compliquées, puisqu’il faut impérativement fixer une certaine direction et attendre pour que des voitures passent. Faites pivoter la caméra et disparaitre les voitures, et plus personne ne vous foncera dessus, rendant les accident qui vous rapporteront des points beaucoup plus rares.

La camera est d’ailleurs un autre problème, et la maniabilité est au global un calvaire. Les sticks de la Switch sont petits, viser devient très vite difficile, et aucune aide à la visée ou lock des ennemis ne vient remédier à ce problème. Quand on porte un jeu sur une nouvelle plateforme, on doit prendre en compte ses spécificités, cela n’a pas été fait ici. Notons également quelques soucis sur l’attribution des touches (dans le menu d’amélioration du personnage par exemple, il est impossible de revenir en arrière à partir du message nous disant que nous ne disposons pas d’assez d’argent, j’ai dû quitter et relancer le jeu), et une désynchronisation fréquente des joy-cons même quand ils sont attachés à la console (j’ai souvent été coupé en plein jeu par le message me demandant d’appuyer sur L et R en même temps, puis A).

À part ça, le jeu reste graphiquement plutôt sympathique pour de la Switch, et, encore une fois, avoir un vrai GTA-like jouable aussi bien dans le bus que sur sa télé est vraiment appréciable, d’autant plus que Saints Row 3 est l’épisode qui a marqué l’entrée de la série dans un genre véritablement absurde de manière totalement assumée (et réussie, contrairement à Saints Row 4 qui délaissait sans le vouloir l’absurde pour une simple comédie SF). Si vous aimez Saints Row ou simplement l’humour absurde, scatologique et politiquement incorrect, cet épisode vaut toujours la peine d’être joué, mais je ne saurais que trop vous conseiller d’attendre quelques patches.

Le jeu est vendu 39,99€ en magasin et sur l’eShop de Nintendo, et 29,99€ chez Amazon.

MonsieurDaz
Rédacteur, fondateur de GamerTales, co-fondateur de feu-Les Vieux Consoleux, Monsieur Daz est une sorte d’andouille amatrice de jeux rétro, aimant beaucoup se prendre la tête sur le jeu-vidéo, ses nouveaux modèles économiques et sa dématérialisation. Un vieux con, quoi.
https://www.gamertales.fr

Articles similaires

Haut de page